le CHU de Reims déploie Easily

 

Depuis, le 6 juin 2016, le déploiement d’Easily a débuté au CHU de Reims. Le logiciel conçu par les Hospices Civils de Lyon vise à équiper tous les métiers de l’unité de soins.

Un lancement rapide et réussi

Le 8 juillet 2015, il y a tout juste un an, les Hospices Civils de Lyon venaient présenter aux personnels du CHU de Reims le dossier patient informatisé Easily. 

Quelques mois plus tard, le 2 février 2016, un plan de déploiement est soumis à la Commission du Système d’Information Hospitalier du CHU. Objectif : déployer Easily dans tous les services du CHU pour fin 2018 avec un premier déploiement en service pilote début juin 2016. 

Le 6 juin 2016, comme prévu, le service de Neurochirurgie démarre le logiciel sur un large périmètre de fonctionnalités : dossier clinique, dossier de soins, dictée numérique, gestion des courriers et gestion des rendez-vous. L’ensemble du personnel du service est impacté par la mise en oeuvre du nouvel outil : personnels médicaux, paramédicaux et secrétaires. Tous ont été formés à l’utilisation du logiciel dans les semaines précédant le démarrage et ont contribué à la « mise au point finale ». 

Pour les personnels paramédicaux, le dossier de soins papier laisse place au dossier de soins informatisé. C’est un vrai changement ! Le logiciel est bien accueilli par les équipes qui se l’approprient rapidement. 

Pour les personnels médicaux et les secrétaires, les changements sont nombreux également avec l’introduction, notamment, de la dictée numérique et du dossier clinique. En peu de temps, de nouvelles habitudes sont prises et les inquiétudes des premiers jours se dissipent. Le logiciel dévoile alors progressivement ses multiples possibilités.

Un déploiement dans tous les services pour fin 2018

Le projet de déploiement d’Easily permettra au CHU de répondre, pour fin 2018, aux 3 objectifs fondamentaux qu’il s’est fixés dans le cadre de son programme d’informatisation médicale EDEN (Ensemble Des Energies Numériques) :

  • déployer rapidement un dossier patient innovant dans tous les services,
  • informatiser le dossier de soins,
  • répondre aux exigences du contrat de bon usage du médicament.

Ainsi, tous les services du CHU (MCO/SSR) seront équipés d’Easily pour fin 2018. Les fonctionnalités mises en oeuvre couvriront le dossier clinique, la gestion des courriers médicaux incluant la dictée numérique, la visualisation des résultats de laboratoire, la gestion des rendez-vous, le dossier de soins et les prescriptions.

Une logique de travail collaborative qui donne lieu à un outil complet, évolutif et au plus proche des besoins des hospitaliers

Une logique de travail collaborative : c’est également pour cette raison que le CHU de Reims a fait le choix d’Easily. Afin d’inscrire Easily dans une dynamique de constante évolution, de favoriser l’innovation et d’être en phase avec les évolutions technologiques, le groupement d’intérêt économique (GIE) Hopsis a été créé. Ses missions sont d’établir une coopération entre ses membres, d’assurer l’organisation et le suivi de la diffusion d’Easily. 

Cette logique de coopération avec les HCL et les autres établissements français engagés dans la démarche promet un outil innovant, évolutif et toujours adapté aux besoins des hospitaliers

Source: http://www.dsih.fr/article/2078/un-nouveau-dossier-patient-numerique-et-innovant-au-chu-de-reims.html

 

CHU de Reims: le déploiement d’un dossier patient numérique facilité par la coopération DSI/métiers
août 2016 – Le directeur des systèmes d’information (DSI) du CHU de Reims, Mickaël Taine, a témoigné auprès de TICsanté des facteurs de réussite du déploiement d’un nouveau dossier patient informatisé (DPI) au CHU, jugeant “indispensable” l’implication de l’ensemble de la communauté médicale et paramédicale “le plus en amont possible” du projet.
Le déploiement du DPI Easily, conçu par les Hospices civils de Lyon (HCL), a démarré en juin dans le service de neurochirurgie du CHU, sur les fonctionnalités de dossier clinique, dossiers de soins, dictée numérique et gestion des courriers et rendez-vous.
La solution diffusée par le groupement d’intérêt économique (GIE) Hopsis a d’abord fait l’objet d’une présentation par des représentants des HCL aux personnels du CHU de Reims qui ont été “convaincus par le graphisme, l’ergonomie et l’aspect ‘user-friendly’ de l’outil”, a relayé Mickaël Taine.
Au-delà de l’outil, “le succès de ce démarrage tient à l’accompagnement des soignants et des médecins par leurs homologues”, a-t-il estimé.
Cette implication des personnels s’est traduite par l’intégration de six référents métiers (soignant, infirmier, secrétaire médical, cadre de santé, médecin, pharmacien) au sein de la direction des systèmes d’information et des télécommunications (DSIT).
La plupart de ces référents travaillent à temps plein pour la DSIT afin d'”aider à la mise en oeuvre du projet”, “apporter leur expertise métier”, “analyser les besoins” et “aider au paramétrage de l’outil”, a détaillé à TICsanté Marie Vallas, chef de projet au sein de la DSIT du CHU de Reims.
“Disposer d’une telle équipe de référents métiers au sein d’une direction informatique est plutôt rare, et c’est une vraie richesse pour le déploiement de ces outils qui impactent l’ensemble des processus métiers”, a-t-elle appuyé.
En parallèle à ces référents, des “relais Easily” ont été nommés dans chaque service du CHU. Il s’agit d’un représentant du personnel travaillant au sein d’un service particulier et chargé de diffuser les messages de la DSIT dans son service, de faire remonter les points de vigilance et les pratiques et d’aider à la prise en main du nouveau DPI, tout en procédant à certains paramétrages avancés spécifiques à son service.
La communication entre les utilisateurs et les personnes en charge d’assurer le déploiement du DPI est “indispensable” afin de mener à bien “la conduite du changement”, qualifiée d’aspect “le plus complexe” de ce type de projet par Mickaël Taine.Cette communication doit être “la plus large et la plus répétitive possible”, a-t-il souligné.
Parmi les autres facteurs de réussite du déploiement d’un DPI, le DSI du CHU de Reims a également cité l’implication des équipes de direction. A Reims, la direction générale, la direction des soins, la présidence de la commission médicale d’établissement (CME) et la DSIT ont été nommées “sponsors” du projet.
“A ce titre, la présidence de CME, la DSI et la direction des soins ont participé à la commission ‘Système d’information hospitalier’ mais également à la commission ‘Dossier patient’ ce qui est pour nous très important”, a-t-il noté.
Il a aussi cité “la réactivité” du GIE Hopsis qui “a pu répondre à nos questions au fil de l’eau alors que nous étions dans un calendrier très contraint”.
Prévue pour démarrer progressivement au sein de chaque unité du service de neurochirurgie du CHU de Reims sur les trois premières semaines du mois de juin, la mise en place du DPI Easily en neurochirurgie a été réalisée en “10 jours seulement” du fait de “la forte attente des personnels”, a indiqué Marie Vallas.
Le DPI est également déployé dans le service anesthésie sur la partie gestion de rendez-vous, en réanimation sur la partie dossier clinique, et au centre de lutte contre la douleur pour ces deux fonctionnalités.
Des conclusions de ces démarrages pilotes doivent être tirées cet été afin de “construire une organisation formalisée pour les prochains déploiements”, a expliqué Marie Vallas.
Les services du pôle locomoteur du CHU de Reims (rhumatologie, chirurgie orthopédique et traumatologie) seront les prochains à déployer Easily à compter du 3 octobre.
La direction du CHU prévoit d’équiper l’ensemble de ses services de la solution d’ici au 1er janvier 2019 pour les fonctionnalités de dossier clinique, gestion des courriers médicaux et des rendez-vous, dictée numérique, visualisation des résultats de laboratoire, dossier de soins et prescriptions.

(communiqué reproduit avec l’aimable autorisation d’APMNews: http://www.ticsante.com/story.php?story=3156)